Bibliothèque

Des informations sur les livres qui sont liés à la Tchétchénie et les Tchétchènes

Culture Tchétchène

Des articles, des matériaux et plus sur la culture tchétchène

Documentation

Vous pouvez trouver ici des anciens articles, des présentations, des conférences et des discours relatifs à la Tchétchénie

Paroles de chansons

Vous pouvez lire les paroles des chansons les plus célèbres, écouter et les télécharger

Poèmes

Vous pouvez trouver ici des poèmes qui sont écrites sur les Tchétchènes et aussi les poèmes par les poètes tchétchènes très bien connus

Home » Articles

Chaque tchétchène doit devenir une partie de la Résistance

Ajouté par on Friday, 4 February 2005.    1,048 views Aucun commentaire
Chaque tchétchène doit devenir une partie de la Résistance

Le fameux proverbe “Seul, on n’y peut rien” (littéralement “Un homme seul n’est rien sur le champ de bataille“) est devenu obsolète. L’urbanisation, les technologies modernes, le niveau des communications mondiales ont donné lieu à une nouvelle situation: “On peut se battre aussi bien tout seul qu’à plusieurs” (ou littéralement “même un seul homme peut être un guerrier sur le champ de bataille“). De plus, un guerrier solitaire peut parfois être bien plus efficace qu’un grand groupe qui n’a pas d’idées des nouvelles réalités des temps modernes.

Des dizaines de milliers de Tchétchènes sont dispersés partout dans le monde. Créez des groupes de médias là où se trouvent des réfugiés tchétchènes, formez des lobbies tchétchènes dans les centres de formation où les citoyens de la République tchétchène d’Itchkérie (TchRI) font des études, créez des sites web en plusieurs langues et traduisez les informations sur la Tchétchénie.

Distribuez cette information avec des brochures ou par e-mail (compiler une base de données d’adresses e-mail des médias du monde entier et envoyer des messages sur les événements en Tchétchénie).

Envoyez des lettres à la presse russe, aux médias de la communauté des etats indépendants (ex-Union soviétique), aux gouvernements des autres pays du monde et aux diverses organisations. Mettez en place des comités de soutien pour la Tchétchénie où vous résidez et/ou étudiez. Prenez l’initiative dans vos propres mains. Même si vous n’êtes que deux ou trois là où vous vous trouvez, encore mettez en place une communauté ou un comité (sociétés d’amitié avec le peuple tchétchène, sociétés de médecins tchétchènes, d’avocats, de journalistes, etc).

Si vous êtes seul, créez un site web dans la langue que vous parlez. Envoyez des e-mails. Lorsque cela est possible, alimentez les périodiques locaux directement avec des documents d’information. Envoyez des photos sur les victimes de l’agression russe, des photos des villes en ruines en TchRI, des photos d’enfants tchétchènes mutilés et brutalement assassinés, de citoyens pacifiques. Organisez des expositions de photos (il y a beaucoup de documents photographiques sur les atrocités commises par les agresseurs russes). Montez ne serait-ce qu’ une petite exposition à un niveau local, mais agissez de toute les manières. Des centaines et des milliers de petites expositions de preuves documentaires du génocide des Tchétchènes sont de valeur égale à de grandes expositions.

Il y a des films réalisés par des journalistes indépendants au sujet des événements en Itchkérie. Obtenez ces vidéos. Organisez des projections avec ces films là où vous résidez et/ou étudiez. Multipliez ces vidéos et envoyez-les aux médias et aux gouvernements des pays où vous vivez. Organisez des piquets de grève et des manifestations anti-guerre, sur une base régulière, là où vous résidez. Collectez des signatures pour demander l’arrestation de Poutine et de son entourage comme criminels de guerre. Mettez en place des comités pour exiger que des criminels de guerre russes soient poursuivis.

Faites partie de la résistance. Que chacun de vous mette en place une section de la ligne de front. Visitez les forums d’internet dans les langues que vous parlez. Diffusez l’information correcte sur la situation en Tchétchénie. Et ceci, en faisant attention à être précis, sans déborder dans l’émotion. Que chacun de vous mette en place un calendrier qu’il/elle va consacrer à la lutte de son/sa section de la ligne de front. Même une heure par jour. Mais que cette période de temps soit le temps du combat décisif.

Partagez votre expérience avec un autre. Devenez un guerrier de la guerre de l’information pour la liberté et l’indépendance de notre patrie. Unissez-vous en groupes tactiques de médias. Formez les tactiques et la stratégie de vos actes. Planifiez vos actions. Déterminez vos moyens et vos capacités. Refléchissez sur les méthodes qui peuvent être utilisées dans cette bataille, et partagez vos idées.

Certains d’entre vous ont la capacité de créer sa/son site web, certains d’entre vous peuvent mettre en place un groupe où vous vivez et/ou étudiez, certains d’entre vous ont l’occasion d’aller à un café internet, traduire certains renseignements provenant d’organismes tchétchènes et envoyer tout cela dans le monde entier. Certains d’entre vous pouvez organiser une conférence ou une rencontre.

Les victimes de l’agression russe qui ont perdu leurs fils, leurs maris, leurs parents et leurs proches! Mettez en place des fondations et comités de victimes de l’agression russe dans vos locamités. Organisez-vous en syndicats et en commité. Obtenez des avocats locaux et des avocats impliqués. Faites appel devant les tribunaux et les gouvernements. Que ce soit votre première ligne de bataille.

Agissez! Chacun de vous est le pouvoir. Unissez ce pouvoir et mettez-le en action au nom de la liberté de notre patrie. Il sera de votre propre gazavat, votre contribution personnelle à la cause de la lutte pour la liberté de votre pays et votre peuple.

Sous-comité pour l’information extérieur du Conseil d’Etat à la Défense, du “Majlis al-Chura” du TchRI

Laissez votre réponse!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.