Bibliothèque

Des informations sur les livres qui sont liés à la Tchétchénie et les Tchétchènes

Culture Tchétchène

Des articles, des matériaux et plus sur la culture tchétchène

Documentation

Vous pouvez trouver ici des anciens articles, des présentations, des conférences et des discours relatifs à la Tchétchénie

Paroles de chansons

Vous pouvez lire les paroles des chansons les plus célèbres, écouter et les télécharger

Poèmes

Vous pouvez trouver ici des poèmes qui sont écrites sur les Tchétchènes et aussi les poèmes par les poètes tchétchènes très bien connus

Home » Bibliothèque

Contes tchétchènes

Ajouté par on Saturday, 29 August 2009.    1,247 views Aucun commentaire
Contes tchétchènes

Contes tchétchènes

Auteur: Bernard Outtier
Traduction: Philippe Frison
Broché: 180 pages
Editeur: Fayard (6 novembre 2002)
Langue: Français
ISBN-10: 2213614334
ISBN-13: 978-2213614335

Présentation de l’éditeur
Transmis oralement pendant des siècles puis recueillis au XIXe siècle par des ethnographes russes, les trente-six contes que comporte ce volume ont été sélectionnés et traduits à partir d’ouvrages russes et tchétchènes. L’un des fleurons de la littérature orale, les contes – et plus particulièrement ces Contes tchétchènes – fournissent une vision totale du monde ; ils se doivent, en effet, de donner des réponses aux grandes interrogations : qui a créé notre univers, les astres du ciel ? Quelles forces président aux morts ou bien au temps, à l’agriculture ou encore à la chasse ? Poésie et merveilleux sont au rendez-vous, comme il convient afin que ces enseignements se gravent dans les esprits. Pour le sage, le monde entier est comme sa patrie, dit un proverbe tchétchène.

Les Tchétchènes ont vu passer au cours de leur histoire de nombreux peuples : Iraniens, Turcs, Arabes, Mongols, Russes, auxquels ils ont emprunté certains récits, qu’ils ont réinterprétés selon leur culture propre. Ainsi le conte intitulé Le narte Peharmat et le vol du feu, très prométhéen, est devenu un exemple d’endurance et de dévouement au bien commun, deux valeurs exaltées dans la communauté tchétchène : la rude vie des montagnards exige courage, résistance, fidélité, intelligence et ruse pour arriver à triompher de plus puissants ou plus nombreux que soi, et pouvoir ainsi se perpétuer. Remplis de créatures extraordinaires (géants, nymphes des bois), ces contes témoignent d’une imagination, d’une gaieté et d’un amour de la liberté qui ont fait dire aux officiers russes cherchant à conquérir la Tchétchénie au XIXe siècle que les Tchétchènes étaient les Français du Caucase.

Ces traductions permettront sans doute, aux enfants comme aux adultes, de percevoir la richesse de la culture et des traditions tchétchènes, et de mieux comprendre l’amour de la patrie et l’amour de la liberté qui continuent d’animer aujourd’hui comme hier ces fiers montagnards. Fierté, sens de l’honneur : telle est l’image idéale que nous renvoie le miroir de ces contes.

Laissez votre réponse!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.