Bibliothèque

Des informations sur les livres qui sont liés à la Tchétchénie et les Tchétchènes

Culture Tchétchène

Des articles, des matériaux et plus sur la culture tchétchène

Documentation

Vous pouvez trouver ici des anciens articles, des présentations, des conférences et des discours relatifs à la Tchétchénie

Paroles de chansons

Vous pouvez lire les paroles des chansons les plus célèbres, écouter et les télécharger

Poèmes

Vous pouvez trouver ici des poèmes qui sont écrites sur les Tchétchènes et aussi les poèmes par les poètes tchétchènes très bien connus

Home » Actualités

La famille tchétchène, installée à Segré, «doit quitter le territoire français»

Ajouté par on Wednesday, 30 January 2013.    1,096 views Aucun commentaire
La famille tchétchène, installée à Segré, «doit quitter le territoire français»

Depuis le mois de décembre 2012, un comité de soutien s’est constitué pour défendre une famille Thétchène, accompagnée de leurs trois enfants âgés de 7 ans, 5 ans et 4 ans, entrée clandestinement en France en 2009, installée à Segré depuis 2010 mais menacée d’expulsion.

Jean-Noël Gaultier, conseiller régional (PS) avait même pris la plume pour écrire au ministre de l’Intérieur, Manuel Valls. Dans son courrier, il précise, entre autres, que la famille « a décidé de fuir le conflit tchétchène après avoir subi violences et tortures. Il ne serait pas responsable d’ordonner à cette famille de quitter le territoire français. Elle serait immédiatement remise entre les mains de la police politique de la Russie et serait donc en danger. » L’élu demande à Manuel Valls que « le dossier soit réexaminé avec bienveillance et dignité et que soit abrogée l’obligation à quitter le territoire français (OQTF) délivrée par le préfet de Maine-et-Loire. La famille ne fait que demander le respect du droit d’asile politique. »

Pourtant, le 29 janvier, le préfet de Maine-et-Loire demande à la famille Thétchène de quitter le territoire. Selon la préfecture de Maine-et-Loire, « Ils ont utilisé l’intégralité des recours administratifs permettant d’obtenir le statut de réfugiés. Par ailleurs, ils ne remplissent pas les conditions justifiant une admission exceptionnelle au séjour au regard de la circulaire du Ministre de l’Intérieur du 28 novembre 2012, qui requiert notamment 5 ans au moins de présence sur le territoire et la maîtrise élémentaire de la langue. La famille doit donc désormais quitter le territoire français. »

Laissez votre réponse!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.