Bibliothèque

Des informations sur les livres qui sont liés à la Tchétchénie et les Tchétchènes

Culture Tchétchène

Des articles, des matériaux et plus sur la culture tchétchène

Documentation

Vous pouvez trouver ici des anciens articles, des présentations, des conférences et des discours relatifs à la Tchétchénie

Paroles de chansons

Vous pouvez lire les paroles des chansons les plus célèbres, écouter et les télécharger

Poèmes

Vous pouvez trouver ici des poèmes qui sont écrites sur les Tchétchènes et aussi les poèmes par les poètes tchétchènes très bien connus

Home » Actualités

Réfugié Tchétchène fait face à l’extradition dans les mains du régime pro-Moscou

Ajouté par on Wednesday, 13 February 2013.    1,114 views Aucun commentaire
Réfugié Tchétchène fait face à l’extradition dans les mains du régime pro-Moscou

Waynakh Online a reçu un e-mail indiquant qu’un réfugié Tchétchène est face à l’extradition dans les mains du régime pro-Moscou en Tchétchénie.

Selon les informations, au début janvier 2013, Arbi Bugaev, né en septembre 1968 dans la village Tangi-Tchu en Tchétchénie, a été arrêté lors d’un contrôle d’identité en République Tchèque sous prétexte qu’il y a un mandat d’arrêt actif d’Interpol. Cependant, Bugaev avait obtenu l’asile en Allemagne en tant que victime de l’oppression russe, et il habite en Allemagne depuis plus d’une décennie.

Alors que la Russie accuse Arbi Bugaev du terrorisme, la réalité est que Arbi est une victime du terrorisme d’etat russe. En 2003, un de ses frères, Alvi Bugaev, a été enlevé et torturé par des soldats russes pendant des jours. Après sa libération, il a été abattu dans le jardin de sa sœur devant ses enfants. Son autre frère, Olkhazur Bugaev a été enlevé dans même année par des soldats russes et il n’y a toujours aucune nouvelles de son sort. Le neveu d’Arbi, un étudiant en droit, a été enlevé par des soldats russes et a soumis à la torture, qui a été utilisé pour le forcer à avouer un crime qu’il n’a pas commis. Maintenant, il est une personne très handicapée et souffre d’épilepsie qui s’est développée sous l’effet de la torture après le choc électrique. En septembre 2004, pendant le siège dans l’école de Beslan, la mère d’Arbi Bugaev a également été enlevés par des soldats russes comme une partie de leur “opération anti-terroriste”. La femme âgée a passé quatre jours avec les mains attachées et un sac sur la tête, sans nourriture et sans eau. Elle a été libérée seulement après qu’il a été établi que ses fils ne figuraient pas parmi les terroristes dans le siège.

Maintenant, Arbi Bugaev est en détention en République tchèque et confrontés à une allégation fabriquée de la Russie. Il est accusé de sa participation avec les forces locales tchétchènes contre les envahisseurs militaires russes au début de la deuxième guerre en Tchétchénie. Le régime pro-Moscou dans la République Tchétchène d’Itchkérie qui est toujours sous l’occupation militaire russe, a déjà commencé à préparer leurs documents fabriqués et a demandé l’extradition d’Arbi Bugaev. Nous devons rappeler à nos lecteurs que le nom Arbi Bugaev est sur la “liste d’exécution“, qui est considéré comme la liste célèbre de Ramzan Kadyrov. Si l’extradition a lieu, il n’est pas difficile d’imaginer son destin.

La fille d’Arbi, Elina Bugaeva dit qu’ils sont désespérés et ils ne savent pas quoi faire. Elle lance également un appel à toutes les organisations humanitaires et les personnes de bonne volonté pour aider son père.

Laissez votre réponse!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.