Bibliothèque

Des informations sur les livres qui sont liés à la Tchétchénie et les Tchétchènes

Culture Tchétchène

Des articles, des matériaux et plus sur la culture tchétchène

Documentation

Vous pouvez trouver ici des anciens articles, des présentations, des conférences et des discours relatifs à la Tchétchénie

Paroles de chansons

Vous pouvez lire les paroles des chansons les plus célèbres, écouter et les télécharger

Poèmes

Vous pouvez trouver ici des poèmes qui sont écrites sur les Tchétchènes et aussi les poèmes par les poètes tchétchènes très bien connus

Home » Reportages

Akhmed Zakaïev: « Medet Onlu était indispensable pour nous… »

Ajouté par on Friday, 23 May 2014.    312 views Un Commentaire
Akhmed Zakaïev: « Medet Onlu était indispensable pour nous… »

À l’occasion du premier anniversaire de la mort de Medet Onlu, Consul honoraire de la République Tchétchène d’Itchkérie en Turquie, le mensuel tchétchène en langue turque, « Marcho » a réalisé une interview spéciale avec le Premier ministre Akhmed Zakaïev.

Marcho: Monsieur le Premier ministre, comment et où avez-vous rencontré avec Medet Onlu?

Akhmed Zakaïev: J’ai rencontré avec Medet Onlu en 2001 à Istanbul en Turquie, lorsque j’étais à une visite officielle au nom de notre président Aslan Maskhadov, qui a été le premier depuis le début de la Seconde Guerre russo-tchétchène. La raison de ma visite était liée aux demandeurs d’asile tchétchènes qui ont commencé à arriver en Turquie pour sauver leurs familles de les agresseurs russes, qui avaient été donnés la mission de détruire autant de civils tchétchènes que possible par Poutine. Lors de mon arrivée en Turquie, j’ai d’abord visité Aslanbek Dandiyev, chef du Département du Tourisme et de la Jeunesse, qui a été prise de la Tchétchénie juste un peu avant moi à cause de ses blessures. Au cours de notre conversation, il m’a conseillé de rencontrer avec Medet Onlu, un patriote du peuple tchétchène, descendant de mouhajirs qui ont émigré de la Tchétchénie vers le Moyen-Orient après la fin de la guerre du russo-caucase dans le 19ème siècle. Selon Aslanbek, Medet avait de bonnes connexions dans les cercles gouvernementaux en Turquie.

J’ai appelé Medet qui était à Ankara, mais le deuxième jour de notre conversation il est venu à Istanbul. Et grâce à Medet, j’ai réussi à résoudre non seulement les questions liées aux demandeurs d’asile tchétchènes, mais aussi des sujets très importants concernant sur la résistance tchétchène. Il a organisé pour moi de rencontrer avec le ministre de l’Intérieur de la Turquie et le vice-Premier ministre de la Turquie. Je partage cette information pour préciser comment l’importance du rôle joué Medet dans les relations turco-tchétchène.

Marcho: Est-ce que pouvez-vous décrire vos premières impressions sur Medet Onlu?

Akhmed Zakaïev: Dès le premier instant de notre rencontre, je croyais en la sincérité de Medet. Je témoigne que Medet était un vrai musulman, un bon citoyen de la Turquie, un grand patriote et un digne fils du peuple tchétchène. Immédiatement après notre rencontre, Medet m’a présenté à sa famille. Il m’a dit que, grâce à sa grand-mère et sa mère, il a essayé de s’en tenir aux traditions tchétchènes et l’étiquette depuis son enfance. Medet m’a dit que dans les années 1990 quand il a entendu parler de Djokhar Doudaïev et comment la Tchétchénie a recouvré son indépendance, il a promis de consacrer sa vie à la cause de l’indépendance de la Tchétchénie et le renforcement de l’Etat tchétchène. Depuis ce temps, il a demandé au Tout-Puissant à lui donner la force de marcher dans cette voie. Ensuite, Medet a commencé à se préparer activement lui-même pour l’inclusion dans le problème tchétchène: il a étudié la langue tchétchène, et il l’a donc appris, mais pas seulement pour le parler brillamment, mais aussi à le lire et à l’écrire dans une manière compétente.

Marcho: Medet Onlu était le consul honoraire de la République Tchétchène d’Itchkérie en Turquie, mais quel était son rôle exactement en Turquie et dans la lutte tchétchène?

Akhmed Zakaïev: En tant que une personne qui participe directement aux développements politiques et militaires dans et autour de la Tchétchénie depuis 20 dernières années, je peux témoigner que Medet apporté une grande contribution à la lutte du peuple tchétchène pour la liberté et l’indépendance. Comme une personne, il n’a pas hésité a aidé son peuple; et comme un officier de la République Tchétchène d’Itchkérie, il était un patriote fidèle de notre pays.

Il a été nommé au consul honoraire de la République tchétchène d’Itchkérie sur ma recommandation. Et il le portait digne du titre. Le travail qu’il a effectué dans son poste était impeccable. Ni le président A.Kh.Saïdoullaïev, ni moi, ont des raisons à la suite de faire des remarques à lui. On peut dire qu’il a donné ses 24 heures par jour à son travail.

À la mort de Medet, le peuple tchétchène a perdu un fils digne et patriote, l’Etat tchétchène a perdu son exécutif et travailleur assidu; ajoutant cela, on peut dire que les demandeurs d’asile tchétchènes en Turquie ont perdu un homme qui pourrait leur venir en aide à n’importe quel moment; mais d’ailleurs de tout cela, j’ai perdu un ami de confiance.

Marcho: Un annee a déjà passé depuis l’assassinat de Medet Onlu, mais les autorités turques n’ont pas réussi à trouver le tueur à gages et les instigateurs. Qu’est que pensez-vous sur ce problème?

Akhmed Zakaïev: Nos ennemis empiétaient sur la vie de Medet, bien conscients qu’ils ont infligé un coup douloureux à l’ensemble du Mouvement de Libération Nationale Tchétchène. Bien qu’on dise que personne n’est irremplaçable, mais dans le cas de Medet, je dirais qu’il était indispensable pour nous.

Il est vrai que les autorités turques n’ont pas arrêté les assassins de Medet, et je crois que la politique interviennent parce que depuis le début, pour les enquêteurs, il est évident que cette assassiner a été commise par des membres des services secrets russes, qui est l’Etat russe. Ils ont déjà recueilli toutes les preuves. Cependant, sur la base de l’opportunisme politique, les autorités turques sont silencieux à ce sujet. Mais je suis sûr que les autorités turques font une erreur alors qu’ils ne divulguent pas les vrais clients du crime. Toutes les intérêts économiques et politiques ne peuvent pas être plus important que la vie des citoyens turcs et les vies de ceux qui ont trouvé refuge en Turquie. Ce n’est pas un secret que depuis quelques années, les assassinats politiques sont régulièrement sont engagés en Turquie, et il a certainement frappé l’image de l’Etat turc. Mais il est – un sujet qui peut être discuté pendant une longue période, et pour cette raison je ne vais pas m’attarder là-dessus.

Marcho: Monsieur le Premier ministre, voulez-vous transmettre un message à la diaspora en Turquie?

Akhmed Zakaïev: Je voudrais dire que tous nos sacrifices, nos pertes et nos privations ne sera pas en vain, et le Tout-Puissant nous récompensera en raison de notre patience et de notre courage. Je ne doute pas, même pour une minute que la Russie va se retirer de la Tchétchénie et du Caucase, parce que le vecteur du développement de processus mondiaux se déplace inexorablement dans cette direction. L’agression contre l’Ukraine, ce n’est pas une activité de l’empire russe, pas la reprise de son ancienne puissance, mais les dernières convulsions avant sa mort.

En particulier, je voudrais lancer un appel aux jeunes tchétchène qui sont nés et élevés en Turquie dans l’émigration. Je tiens à encourager nos jeunes hommes qui ne sont pas autorisés à s’engager dans divers conflits comme « la chair à canon », mais ils doivent consacrer leur temps et leur énergie sur les études. Et si quelqu’un d’entre eux veulent étudier les affaires militaires, il est préférable d’acquérir cette connaissance dans les académies militaires en Turquie et l’armée turque hautement qualifiés.

Marsho: Monsieur le Premier ministre, je vous remercie beaucoup pour votre temps et vos réponses.

*L’entretien a été d’abord publiée par le mensuel tchétchène « Marsho » et traduit par Waynakh Online.

Un Commentaire »

  • Turk vu so a dit:

    InshAllah la tchétchénie sera libre, je suis turc et j’y crois

Laissez votre réponse!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.