Bibliothèque

Des informations sur les livres qui sont liés à la Tchétchénie et les Tchétchènes

Culture Tchétchène

Des articles, des matériaux et plus sur la culture tchétchène

Documentation

Vous pouvez trouver ici des anciens articles, des présentations, des conférences et des discours relatifs à la Tchétchénie

Paroles de chansons

Vous pouvez lire les paroles des chansons les plus célèbres, écouter et les télécharger

Poèmes

Vous pouvez trouver ici des poèmes qui sont écrites sur les Tchétchènes et aussi les poèmes par les poètes tchétchènes très bien connus

Home » Paroles de chansons

Indagach (Les Ombres) – Issa Keloev

Ajouté par on Thursday, 5 June 2014.    301 views Aucun commentaire
Indagach (Les Ombres) – Issa Keloev

Nous vous présentons un poème d’Apti Bisoultanov, interprété par Issa Keloev.

Télécharger comme Mp3

1индаг1аш

1индаг1аш – царна а ма деза вовшийн,
Бесачу, даима шийлачу царна,
Амма шаьш кхоьллина цхьа малх д1абовш бен,
Марзонан хама бан-м ца хаьа царна.

Цкъа цхьана дитта т1ехь дезначу вовшийн,
Вовшийн мутт мийлинчу цу шина генах
Дисинчу 1индаг1ийн, мох меттахъхьовш бен,
Вовшех ца хьакхало дог1маш я г1енаш.

Я Аллах1, ма марзо хила а еза-кх
Доьдучу хи т1е чуэгначу церан!
Ма дагахьбалламаш хила а беза-кх
Цкъа вовшийн дохдина доцучу церан!

Эсалчу, экамчу марзонан шовкъехь
Дегадар. эгадар бу церан мотт а,
Шайний бен къайле ца евзачу зовкхехь
Ца эшар кхин цхьа а меттар я моттар.

1индаг1аш – царна а ца лаьа х1инца
Бузучу цу малхе х1умма а хетта…
Эгавеш марзонан х1ора а цинцах
Со а сайн 1индаг1а хиларх со кхетта.

Цу дакъаделлачу диттана т1ера
Ларамза генийн иэс цкъа меттахдалахь,
Меттахъхьов, 1индаг1ийн санна, сан кхерам –
Там бара со царел хьалха д1авала!

Апти Бисултанов

—————————————————————–

« Les ombres »

Les ombres – elles aussi connaissent l’attachement,
Toujours transparentes et froides pourtant.
Mais ce n’est qu’après le coucher du soleil créateur
Qu’elles ressentent le sentiment de leur bonheur.

D’un arbre s’aimaient, dans un lointain passé,
De branches se nourrissant de leurs sèves échangées,
Les ombres demeurées dont seul le vent qui se lève
Peut faire se frôler les silhouettes et les rêves.

Dieu, comme doit être profonde leur tendresse,
Pour les ombres dans le fil de l’eau tombées.
Comme doivent être lourds leurs regrets,
Pour elles, qui jamais ne se sont enlacées.

Pour exalter leur fragile sentiment,
Elles n’ont que frémissements et frissons.
Leur doux secret n’ayant d’autre confident
Elles n’ont nul besoin d’imagination.

Les ombres – elles ont désormais renoncé
A rien demander au soleil couché.
M’accrochant à chaque grain de bonheur, à en trembler
De n’être que ma propre ombre m’a été révélé.

Et si dans cet arbre desséché
Le souvenir des branches vient à bouger,
Ma peur, comme celles des ombres, va renaître –
Qu’avant elles je puisse disparaître.

Apti Bisoultanov

Traduction : Kissa Gatsaeva

Vous pouvez également l’écouter avec le performance de Hava Akhmadova d’ICI

Laissez votre réponse!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.