Bibliothèque

Des informations sur les livres qui sont liés à la Tchétchénie et les Tchétchènes

Culture Tchétchène

Des articles, des matériaux et plus sur la culture tchétchène

Documentation

Vous pouvez trouver ici des anciens articles, des présentations, des conférences et des discours relatifs à la Tchétchénie

Paroles de chansons

Vous pouvez lire les paroles des chansons les plus célèbres, écouter et les télécharger

Poèmes

Vous pouvez trouver ici des poèmes qui sont écrites sur les Tchétchènes et aussi les poèmes par les poètes tchétchènes très bien connus

Home » Actualités

Les Kadyrovites brûlent les maisons des proches des combattants tchétchènes

Ajouté par on Thursday, 11 December 2014.    442 views Aucun commentaire
Les Kadyrovites brûlent les maisons des proches des combattants tchétchènes

Après l’opération réussie menée par le Mouvement de Libération Nationale Tchétchène le 4 Décembre dans la capitale de Grozny, le régime pro-Kremlin a commencé aux opérations de punitions.

À la suite de l’attaque de la semaine dernière à Grozny, la tête de la régime pro-Kremlin dans le territoire tchétchène occupée, Ramzan Kadyrov a rencontré le président russe Vladimir Poutine et quelques heures plus tard, il a annoncé que les familles des terroristes dans la république seront expulsés et leurs maisons seront rasées.

« Je déclare officiellement que le moment où les parents ne répondent pas pour les actions de leurs fils ou filles a terminé. En Tchétchénie, ils répondront pour eux! Si un père voit que son fils est allé sur la voie de la terreur et le wahhabisme, il doit rendre son fils aux autorités ou arrêter l’effusion du sang d’une autre manière. Si un militant en Tchétchénie assassinats un policier ou une autre personne, la famille du militant sera immédiatement expulsé de Tchétchénie sans le droit au retour, et leur maison sera démolie au sol, » Kadyrov a écrit sur sa page Instagram.

Il a également dit qu’il avait rencontré avec ses ministres, ses juges et ses chefs des services de police pour mettre en place « des conditions exceptionnellement strictes mais justes » que ces fonctionnaires seraient démissionner si des personnes résidant dans leur district ont pris les armes et ont rejoint les militants.

Cette réflexe ne est pas venu seulement de Kadyrov; député Roman Khoudyakov a soumis à la Douma d’Etat de l’Assemblée Fédérale de la Fédération de Russie, un projet de loi en vertu de laquelle les parents de personnes qui commettent des « crimes contre la sécurité » pourraient être poursuivis. Le document cité par Khoj Magomed Vakhayev, qui est le premier vice-président du Comité de la Douma sur la sécurité, comme citant la pratique israélienne d’expulser les parents de «terroristes». Vakhayev dit que si Kadyrov lui demande de rédiger une telle loi, il sera bien sûr le faire car « il n’y a pas d’alternative ».

Quelques jours après de l’appelé de Ramzan Kadyrov sur les maisons des familles des combattants de la liberté tchétchènes doivent être rasés, les individus non identifiés dans les masques ont commencé à mettre en feu des maisons. Au 10 Décembre, sept maisons avaient déjà été incendiées, cependant, le nombre exact de maisons détruites ne sont pas connus pour le moment.

Les sources locales ont confirmé que le 6 Décembre, la première opération de punitions a été menée à Goudermes. La cible était une de la famille du combattant tchétchène martyrisé. La maison de Younus Gekhayev dans la banlieue est de Goudermes a été mis le feu par les bandits armés du régime pro-Kremlin. Au cours de leur operition de punition, l’armée Kadyrovite a permis les habitants de sortir, mais ils ne les laissait pas de prendre aucun de leurs biens.

Le 7 Décembre, environ 2h00 du matin, une autre opération de punition a été réalisée par les Kadyrovites. Cette fois, ils sont allés au village d’Engel-Yourt à Goudermes. Les Kadyrovites ont brûlé la maison de la mère du combattant tchétchène Bai-Ali Kasoumov. Il est appartiennent à Maiset Kasoumova qui est décédé il y a environ 1 an, et aucun ne vivait pas dans la maison. Il faut noter que Bai-Ali Kasumov est un combattant tchétchène, cependant, il n’a pas participé à l’opération du 4 Décembre qui signifie que le régime pro-Moscou cible proches de tous les membres du Mouvement de Libération Nationale Tchétchène.

Le 6 et 7 Décembre, les Kadyrovites ont brûlé 4 autres maisons dans le village de Yandi dans le district d’Atchkoi-Martan. L’une de ces maisons est appartiennent à Said-Akhmed Baydoulayev (76 ans), père d’un combattant de la liberté tchétchène nommé Beslan. La deuxième maison qui est brûlé appartiennent à la cousine de Beslan, Nachko Baydoulayev. Nashko vivait dans cette maison avec ses trois enfants; son fils Kazbek est martyrisé le 4 Décembre à Grozny. Une autre maison brûlée est appartiennent à Marem Chovayeva, né en 1956. Elle vivait dans cette maison avec ses trois enfants mineurs handicapés. Son quatrième fils Souliman, né en 1993, a participé à l’opération à Grozny la semaine dernière. La dernière maison a été incendiée dans le village par le Kadyrovites est appartiennent à Zina Taramova. Elle vivait avec ses quatre enfants. Son fils Anzor, né en 1988, a également participé à l’opération à Grozny.

D’autre part, l’Amnesty International a critiqué ces représailles, disant que « punition les parents de personnes soupçonnées d’implication dans des crimes est une violation flagrante du droit international. Rien ne peut justifier des actes de punition collective ».

Quelques photos de maisons brûlées:

Laissez votre réponse!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.