Bibliothèque

Des informations sur les livres qui sont liés à la Tchétchénie et les Tchétchènes

Culture Tchétchène

Des articles, des matériaux et plus sur la culture tchétchène

Documentation

Vous pouvez trouver ici des anciens articles, des présentations, des conférences et des discours relatifs à la Tchétchénie

Paroles de chansons

Vous pouvez lire les paroles des chansons les plus célèbres, écouter et les télécharger

Poèmes

Vous pouvez trouver ici des poèmes qui sont écrites sur les Tchétchènes et aussi les poèmes par les poètes tchétchènes très bien connus

Home » Actualités

L’expulsion termine pour les Tchétchènes dans les pénitentiaires russes

Ajouté par on Saturday, 24 January 2015.    149 views Aucun commentaire
L’expulsion termine pour les Tchétchènes dans les pénitentiaires russes

Le quotidien national autrichien « Der Standard » a rapporté le destin d’un homme tchétchène qui avait été expulsé de l’Autriche vers la Russie à la fin de 2012.

Selon les informations, Salman (Danial) Mamaev, un homme tchétchène de 37 ans, avait été expulsé de l’Autriche avec 13 autres demandeurs d’asile tchétchènes le 28 Novembre 2012. Lorsque l’avion est arrivé à Moscou, la police russe a enlevé “Rasambek I” immédiatement et quelques jours plus tard Salman Mamaev. Depuis lors, il a été connu que Salman Mamaev est dans un centre de détention et confronté à la torture et les mauvais traitements. Quelques jours plus tôt, l’ancien demandeur d’asile tchétchène Salman Mamaev a été condamné à 13 ans dans un camp de concentration en Russie pour « la création d’un groupe armé illégal » et « possession illégale d’arme » par un soi-disant tribunal russe.

Salman Mamaev avait essayé quatre fois pour obtenir l’asile politique et toujours dit qu’en Russie, il serait sévèrement puni pour des raisons politiques. D’autre part, il était marié avec une femme tchétchène qui a déjà reçu le droit à l’asile politique; il a souligné dans le processus de demande d’asile qu’il faisait face à des accusations forgées de toutes pièces et peine sévère retour en Russie. Un proche de Salman Mamaev était un courrier du ancien président tchétchène Aslan Maskhadov. Salman avait dit plusieurs reprises dans sa demande que les services de sécurité russes, dans le cadre de la parenté, avaient brutalement interrogé, à plusieurs reprises.

En Octobre 2010, le sénat sur les réfugiés a refusé du prendre lui sous protection en raison de « témoignages contradictoires » et en même temps décidé de son expulsion. Dans la decision, le sénat a souligné que « il n’y a aucune raison apparente de croire que de retour en Russie, il pourrait faire face à des poursuites pour des raisons politiques ».

L’Amnesty International a soumis l’Autriche à la critique pour ne pas respecter la Convention de Genève sur les réfugiés.

Laissez votre réponse!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.