Bibliothèque

Des informations sur les livres qui sont liés à la Tchétchénie et les Tchétchènes

Culture Tchétchène

Des articles, des matériaux et plus sur la culture tchétchène

Documentation

Vous pouvez trouver ici des anciens articles, des présentations, des conférences et des discours relatifs à la Tchétchénie

Paroles de chansons

Vous pouvez lire les paroles des chansons les plus célèbres, écouter et les télécharger

Poèmes

Vous pouvez trouver ici des poèmes qui sont écrites sur les Tchétchènes et aussi les poèmes par les poètes tchétchènes très bien connus

Home » Actualités

Justice qui n’en est pas une : le cas de Zhalaoudi Gueriev

Ajouté par on Monday, 26 September 2016.    120 views Aucun commentaire
Justice qui n’en est pas une : le cas de Zhalaoudi Gueriev

En seulement deux semaines, la petition “Nous exigeons une justice impartiale pour le journaliste tchetchene” a reuni plus de 16 000 signatures. Lancee sur la plateforme Change.org, elle reclame un proces d’appel equitable pour Zhalaoudi Gueriev, jeune correspondant tchetchene du site Le Noeud du Caucase condamne a 3 ans de prison ferme pour detention de drogue, accusation montee de toutes pieces par le regime politique en place.

Le jeune homme aux convictions democratiques, age de 23 ans, a ete enleve par les policiers en avril 2016 et contraint, sous la torture, de faire de faux aveux, du fait de son engagement pour les droits humains. Gueriev a retracte ces aveux forces pendant le proces, ce qui n’a pas empeche a la Cour de prononcer le verdict de culpabilite, pas plus que de nombreux vices de procedure releves par la defense. Cette condamnation injuste est denoncee par plus d’une organisation de defense des droits de l’homme, telle que Memorial, Human Rights Watch ou Front Line Defenders.

Rappelons que la Tchetchenie demeure depuis 2000 sous occupation russe et connait une dictature tres severe et repressive. Le regime a beau alleguer que la republique livree a sa merci est un modele en termes de securite, la realite est tout autre. C’est ainsi que le 12 septembre, prenomme Anzor Saraliev, un Allemand d’origine tchetchene venu rendre visite a sa mere en Tchetchenie, a ete enleve par des hommes armes affirmant etre des agents de la brigade des stupefiants. La mere de l’homme kidnappe, citee par Le Noeud du Caucase, est convainque que son fils est aux mains des forces de l’ordre. Elle dit craindre pour la vie et la sante d’Anzor dont le sort reste a ce jour inconnu.

Dagun Deniev

Laissez votre réponse!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.